Prix ​​Galien Italia 2021, triple succès de Novartis pour l’innovation

Rome, 29 oct. (Adnkronos Salute) – Le Prix Galien Italia revient pour récompenser l’innovation pharmaceutique : l’une des nominations les plus importantes pour l’ensemble de la communauté médico-scientifique nationale. Novartis avec trois récompenses pour ses solutions thérapeutiques, réaffirme son engagement à réinventer la médecine dans le contexte de l’innovation pharmaceutique. Les trois prix de l’édition 2021 – lit-on dans une note – décernés lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est tenue aujourd’hui à Milan, ont été obtenus dans trois des différentes catégories dans lesquelles le prix est divisé.

Zolgensma* (onasemnogene abeparvovec), thérapie génique reconnue comme totalement innovante, et qui représente un véritable tournant dans le traitement de la SMA, l’amyotrophie spinale, a obtenu le Prix Galien dans la catégorie Médicaments de thérapie innovante (Atmp – médicaments de thérapie avancée). Une mention spéciale dans la catégorie des médicaments synthétisés chimiquement a plutôt été attribuée à l’association thérapeutique Tafinlar* + Mekinist* (dabrafenib + trametinib), la première thérapie à cible moléculaire approuvée comme traitement adjuvant chez les patients atteints de mélanome de stade III. Une autre mention spéciale, cette fois dans la catégorie des thérapies numériques, à Enerzair * Breezhaler * (Qvm149), qui en Europe est la première thérapie par inhalation pour l’asthme non contrôlé pouvant être utilisée avec un capteur numérique en option qui se connecte au smartphone via Bluetooth .

« La reconnaissance reçue à nouveau cette année est une confirmation importante pour nous », déclare Pasquale Frega, Country President and CEO de Novartis Italia, commentant le succès du Prix Galien 2021. « Elle a encore plus de valeur après la dure épreuve que l’offre de la santé a dû faire face pendant la crise pandémique, qui a été surmontée grâce à l’apport décisif de l’innovation pharmaceutique dont nous sommes les promoteurs. Les trois récompenses que Novartis a reçues au Prix Galien témoignent encore de notre engagement à pour aider à améliorer la vie de nombreux patients ».

Communément appelé « Nobel » de pharmacologie – la note rappelle – le Prix Galien est né en France en 1970 dans le but de valoriser les innovations les plus importantes dans le domaine de la recherche pharmacologique, se tient également en Italie depuis 1992 et est devenu une fois l’un des rendez-vous les plus prestigieux et les plus attendus de la communauté scientifique médicale nationale. Parmi les sociétés pharmaceutiques actives dans notre pays, Novartis est celle qui a reçu le plus de récompenses au fil des ans.

En détail : Zolgensma (onasemnogene abeparvovec) est la première thérapie génique disponible pour la SMA, une maladie neuromusculaire génétique rare qui est l’une des principales causes de mortalité infantile. La thérapie génique est conçue pour traiter la cause génétique de la maladie : elle agit en remplaçant directement le gène Smn1 manquant ou non fonctionnel et n’est administrée qu’une seule fois dans la vie du patient par voie intraveineuse, permettant un bénéfice clinique significatif pour les jeunes patients eux-mêmes. En ce sens, le médicament peut apporter, à long terme, un bénéfice clinique important aux patients en termes d’amélioration des fonctions musculaires, y compris celles impliquées dans la respiration, la déglutition et les mouvements moteurs de base.

Tafinlar + Mekinist (dabrafenib + trametinib) est aujourd’hui la première thérapie moléculaire ciblée approuvée comme traitement adjuvant chez les patients atteints de mélanome de stade III et à haut risque de rechute. Il a montré qu’il peut garantir une survie durable et sans rechute chez 52% des patients traités et, grâce à une formulation qui permet une administration orale et donc un traitement à domicile, il favorise une plus grande adhérence au traitement, ainsi qu’une meilleure qualité de la vie des patients. patients eux-mêmes. Enfin : Enerzair * Breezhaler * (Qvm 149) est le premier traitement par inhalation en une fois par jour, une association fixe de trois principes actifs acétate d’indacatérol, bromure de glycopyrronium et furoate de mométasone, pour le traitement de l’asthme non contrôlé. Le caractère particulièrement innovant de cette solution thérapeutique – poursuit la note – est représenté par un système numérique en option constitué du capteur électronique qui se connecte via la technologie Bluetooth à une application sur le smartphone du patient, assurant la fonction de rappel de la prise du médicament. fourniture d’informations sur la qualité de l’air et collecte de données saisies relatives au contrôle de l’asthme. Le capteur enregistre l’inhalation de la thérapie et envoie les données d’utilisation du médicament à l’application, ce qui permet de surveiller l’adhésion au médicament. Les informations enregistrées sur l’application sont recueillies dans un rapport que le patient peut partager avec son médecin, fournissant ainsi au spécialiste les données nécessaires à l’évaluation clinique.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.