Qu’est-il arrivé à Émile (2) ?

  1. Page d’accueil
  2. Monde

Le petit Émile rendait visite à ses grands-parents lorsqu’il a disparu le 8 juillet. Cela aurait-il pu être un crime ? Les enquêteurs vont maintenant analyser toutes les pistes.

Mise à jour du 18 juillet, 23h14 : Afin d’obtenir de nouvelles informations sur l’affaire de la personne disparue, tous les indices doivent être analysés et déterminés dans toutes les directions, a déclaré le procureur Rémy Avon à la chaîne française. BFM TV. Puisque ça fait dix jours que Émile, 2 ans et demi a disparu, fais du bruit Le Figaro une enquête a été ouverte. Sans cette procédure, la loi française aurait interdit la poursuite de l’instruction de l’affaire après huit jours infructueux. Ces scénarios sont vérifiés :

  • Attaque d’animaux : Pensée très improbable sur la base d’une enquête sur place et de tentatives de reconstitution de la disparition
  • Accident en montagne : aurait pu se perdre ou se cacher et avoir souffert de la canicule et du manque d’eau – la recherche par haut-parleur avec la voix de la mère a échoué
  • Crimes : enlèvement non exclu ; famille également suspectée : la maison de ses parents a été perquisitionnée ; Le maire du Vernet juge les deux absurdes
  • Accident de la route : Un garçon peut-être emporté par un conducteur choqué – pourrait expliquer l’absence de toute trace de l’enfant, selon la police
  • Sources: BFM TV, Le Figaro, ntv, Le Point

Mise à jour du 17 juillet, 16h39 : Après la disparition d’Émile, deux ans et demi, les habitants du village français soupçonnent que le garçon a peut-être été renversé par une faucheuse. Comme le rapporte la chaîne de télévision française BFMTV, les enquêteurs ont maintenant apporté un détecteur de métaux très sensible dans la région, qu’ils utilisent pour rechercher l’enfant disparu dans des balles de foin. L’appareil est si précis qu’il déclenche l’alarme même à la plus petite particule métallique.

Émile (2) porté disparu a-t-il été pris dans une faucheuse ? Les habitants expriment de terribles craintes

La police a maintenant exclu la possibilité qu’Émile ait été attaqué par un oiseau de proie ou un loup, comme les habitants l’avaient initialement spéculé. De plus, les enquêteurs auraient fouillé toutes les maisons du village – mais il n’y a aucune trace du garçon.

Mise à jour du 17 juillet, 13h12 : Les recherches d’Émile, deux ans et demi, porté disparu depuis samedi soir (8 juillet), se sont terminées mercredi (12 juillet) et le petit garçon n’a pas été retrouvé. Cela stimule les spéculations de nombreuses personnes, certains riverains avaient d’abord soupçonné qu’il pouvait s’agir d’une attaque de loup. Mais ceux-ci sont extrêmement rares. Maintenant, il y a une nouvelle thèse sur ce qui aurait pu arriver au garçon.

Les habitants du paisible village français soupçonnent maintenant qu’Émile aurait pu être heurté par une faucheuse et se retrouve dans une botte de foin. « La seule crainte que nous ayons ici, c’est que le garçon soit retrouvé à l’automne lorsque les agriculteurs nourrissent les animaux. Parfois, des cerfs sont également trouvés. Le petit aurait pu être dans les hautes herbes et s’être fait prendre dans un engin agricole. Ce serait terrible », a déclaré un agriculteur local à la station BFM TV. Selon le diffuseur, la crainte est justifiée car le foin est actuellement en cours de récolte.

Les riverains craignent que le petit Émile ne se retrouve dans une meule de foin.  (Collage)
Les riverains craignent que le petit Émile ne se retrouve dans une botte de foin. (Collage) © Twitter/Gendarmerie Nationale/dpa

Plus d’une semaine après la disparition, les investigations se poursuivent désormais et de nombreuses pistes sont suivies. Un détecteur ultra-précis est désormais également utilisé. Normalement, il est utilisé par l’armée française, maintenant les balles de foin doivent être examinées avec. Le procureur de l’instruction Rémy Avon part selon les Image-Zeitung quant à lui qu’il n’y a toujours pas de thèses officielles sur la disparition du garçon.

Les autorités françaises arrêtent les recherches d’Emile (2 ans) disparu : la vie du bambin « très en danger »

Mise à jour du 13 juillet, 5h25 : La police française n’envoie plus d’équipes de recherche pour le petit Emile. L’opération de recherche dans les contreforts des Alpes n’a pas pu résoudre le mystère de sa disparition et est désormais terminée, a déclaré le procureur de la République Rémy Avon. L’enfant de deux ans a été vu pour la dernière fois samedi dans le hameau du Haut-Vernet. Depuis, des dizaines de militaires et gendarmes ont passé au peigne fin douze hectares de terrain, 30 immeubles et douze véhicules.

Cependant, les responsables ont analysé une « quantité considérable d’informations et d’éléments » au cours des quatre derniers jours, ajoute Avion. L’enquête sur l’affaire de la personne disparue se poursuit.

Mardi, les procureurs ont averti qu’après une période de 48 heures, compte tenu du jeune âge de l’enfant et de la chaleur intense actuelle pouvant atteindre 35 degrés, la vie de l’enfant de deux ans était « en très grave danger ». Le destin incertain d’Emil tient tout le pays en haleine. Le bambin était resté chez ses grands-parents.

Recherche désespérée en France : Emile (2 ans) a disparu sans laisser de trace alors qu’il était en vacances chez ses grands-parents

Munich/Le Vernet – Etat d’urgence dans la commune française du Vernet : Un enfant de deux ans a disparu depuis samedi. La recherche du petit Émile bat son plein – jusqu’ici sans succès.

Nom de famille: Émile
Âge: deux ans
Disparu depuis : samedi 8 juillet 2023
Communauté: Le Vernet dans le sud de la France

Disparu sans laisser de trace : Émile, deux ans, d’une communauté de 100 habitants porté disparu

La photo de l’enfant de deux ans fait la une des journaux en France et fait la une de toutes les actualités. Beaucoup craignent pour le sort du garçon. Mais il n’y a toujours aucune trace de l’enfant qui a disparu dans un village de montagne. Un peu plus de 100 personnes vivent sur la commune de Vernet. Émile était là en vacances avec ses grands-parents lorsqu’ils l’ont perdu de vue samedi soir. Il vit avec ses parents près de Marseille.

Douze hectares de terres ont été passés au peigne fin depuis la disparition, les 30 maisons du village fouillées, 25 personnes interrogées et douze voitures inspectées – sans aucun résultat. Environ 90 gendarmes et militaires ont de nouveau été déployés mardi dans les Préalpes françaises avec l’aide de chiens renifleurs. Les enquêteurs ont également examiné toutes les connexions cellulaires dans la région depuis la disparition.

La recherche d'Émile, deux ans, dans les Préalpes françaises est en cours depuis samedi.
La recherche d’Émile, deux ans, dans les Préalpes françaises est en cours depuis samedi. © Nicolas Tucat/AFP

France : Un enfant de deux ans disparaît sans laisser de trace – les preuves et les indices sont rares

« Le petit Émile n’a pas été retrouvé », a déclaré mardi 11 juillet le procureur Rémy Avon, trois jours après la disparition du garçon. Pour le moment, il n’y a aucune indication ou indice sur l’endroit où l’enfant pourrait se trouver.

Il n’y a rien de plus que les déclarations de deux témoins qui ont vu le garçon marcher dans une rue de la petite ville de Le Vernet dans le sud de la France. Le procureur a souligné que la recherche de la moindre trace se poursuivrait. Au départ, il n’y avait aucune preuve d’un enlèvement ou d’un homicide.

Disparu sans laisser de trace : la police française publie la photo d’un enfant de deux ans – les parents « inquiets »

La police française s’est adressée au public dimanche 9 juillet. Une permanence téléphonique et une photo du garçon devraient aider à le retrouver. Les informations suivantes ont été données sur Émile :

  • Taille : 90 centimètres
  • Couleur des yeux marron
  • Couleur des cheveux : Blonds
  • Habillement : haut jaune, short blanc, bottes de randonnée

Selon le procureur Avon, les parents sont « inquiets », car il est en face BFM TV expliqué. Cependant, de nombreuses personnes ont partagé leurs condoléances dans le cas de la personne disparue via les réseaux sociaux tels que Twitter, Instagram et Co.

En Allemagne, cependant, le cas de Rebecca Reusch est toujours présent. Un expert a expliqué les quatre moments clés – et une « erreur flagrante » de la police. (mbr/dpa/AFP)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *