Titres sept et huit pour Friedrich et Kluge/Reinhardt

Après le succès avec Emma Hinze et Pauline Grabosch dans le sprint par équipe, Friedrich de Cottbus a également remporté le sprint de combat Keirin à Munich et a obtenu sa deuxième médaille d’or. Avec une finale splendide, la championne du monde a relégué les polonaises Urszula Los et Olena Starikova d’Ukraine aux places suivantes. « Je suis content d’avoir pu défendre mon titre », a déclaré le double champion d’Europe.

Succès supérieur à Madison

Lors de la dernière décision du Championnat d’Europe, les Berlinois Kluge et Reinhardt ont célébré un succès supérieur à Madison. Dans l’épreuve en équipe de deux sur 50 kilomètres connue de la course de six jours, le duo s’est imposé avec 101 points devant la France (91) et la Belgique (58). Ils ont réussi à marquer des points dans 22 des 25 notes. « Personne n’a fait cela auparavant », a déclaré Kluge. «Nous avons montré aujourd’hui que nous contribuons à créer les meilleurs au monde. Nous avons vu que nous sommes compétitifs à l’échelle internationale. Vous n’avez pas à cacher le fait que quelque chose comme ça vous donne un coup de pouce », a déclaré son partenaire Reinhardt.

Maximilian Dörnbach avait auparavant également remporté l’argent au keirin. Seul le Français Sebastian Vigier a été plus rapide que l’homme de Cottbus. Marc Jurczyk d’Erfurt a terminé huitième.

Super record pour le BDR

L’Association des cyclistes allemands (BDR) a été l’association la plus titrée dans les compétitions sur piste, avec huit médailles d’or, quatre d’argent et une de bronze. « Nous avons pu très bien nous présenter devant le public local et sommes satisfaits. C’est un excellent record », a déclaré le directeur sportif du BDR, Patrick Moster.

Cependant, il a également limité le fait que la concurrence la plus forte n’était pas au départ dans toutes les disciplines. «C’est une détermination de position, qui est positive. Mais ça nous a aussi montré une ou deux choses sur lesquelles il faut continuer à travailler », a-t-il déclaré. Dans la perspective des Championnats du monde du 12 au 16 octobre à Paris, la performance donne « une énorme confiance en soi ». avec les nouveaux entraîneurs nationaux Jan van Eijden (sprint) et Tim Zühlke (endurance) est le bon. Tout s’harmonise bien. « Cela m’a surpris personnellement aussi », a déclaré Moster.

Page d’accueil

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.