Tour de France. La femme responsable de l’accident devant le tribunal. Cyclisme

Rappelons que la chute a eu lieu lors de la première étape de la compétition, 46 km avant la ligne d’arrivée. Une femme debout près de la route a posé une plaque en carton avec des salutations à ses grands-parents et, face aux cyclistes, elle n’a pas remarqué les concurrents qui s’approchaient d’elle. Tony Martin l’a percuté en premier, puis près de la moitié des coureurs du peloton sont tombés.

Heureusement, dans la confusion qui a duré quelques minutes, il n’y a pas eu de drame. L’Allemand Jasha Suetterlin, qui s’est retiré de la course, a été le plus touché. Martin, qui est tombé le premier, n’a pas été grièvement blessé. Cependant, un grand nombre de joueurs ont dû recourir à des soins médicaux et remplacer le matériel endommagé.

L’enquête sur l’incident a été menée par la police militaire de Landerneau. La femme, qui n’a été détenue qu’après quelques jours, a été inculpée de « blessures corporelles non intentionnelles en raison d’un manquement à son devoir de diligence ou de sécurité ». Même alors, il a été dit qu’elle était menacée d’emprisonnement et d’une lourde amende.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.