Vaccination obligatoire pour les agents de santé ? « Danger pour notre société ! »

Non, la vaccination obligatoire serait une menace pour notre société

Nous sommes actuellement dans une course : Quota de vaccination contre la variante Delta. On ne sait pas encore qui va gagner. Il est clair, cependant, que la variante delta peut être dangereuse même pour les personnes bénéficiant d’une protection vaccinale complète. Les personnes âgées et immunodéprimées sont à nouveau particulièrement touchées – et avec elles leur personnel soignant. Il va donc de soi que le président français Emmanuel Macron introduit désormais la vaccination obligatoire dans le système de santé, car les taux de vaccination y sont parfois faibles. Selon l’association hospitalière, seuls 40 pour cent du personnel infirmier sont complètement vaccinés.

Mais la vaccination obligatoire ne serait pas seulement une mauvaise voie pour l’Allemagne, ce serait aussi un danger pour notre société.

Selon une enquête menée par Medwing en juin auprès de 1 600 agents de santé, 53 pour cent sont déjà complètement vaccinés et 27 pour cent sont sur la liste d’attente. Près de 20 pour cent sont encore sceptiques quant à une vaccination, mais cette valeur était d’un peu moins de neuf points de pourcentage plus élevée en mai. Selon une étude de l’Institut Robert Koch de juillet, plus de 83 pour cent du personnel médical ont déjà été vaccinés une fois et plus de 63 pour cent ont une protection vaccinale complète.

Ainsi, la plupart des travailleurs de la santé ont déjà décidé de se faire vacciner. Et ceux qui sont sceptiques font de plus en plus confiance. Une vaccination n’est donc pas nécessaire. De plus, cela ferait plus de mal que de bien.

Car qu’arrive-t-il aux gens qui sont forcés de faire quelque chose qu’ils ne veulent pas ? Surtout quand cela touche une zone aussi sensible que votre propre santé ? Au moins intérieurement, ils s’en défendent, peuvent perdre confiance dans l’État qui leur impose cette injection, et ainsi devenir réceptifs aux théoriciens du complot qui répandent depuis longtemps des mensonges sur les prétendues vaccinations forcées. Le danger de perdre définitivement des gens au profit de ces ennemis de la démocratie ne doit plus valoir pour nous un seul vaccin. Éduquer, éliminer les peurs, donner le bon exemple – cela devrait être notre chemin vers un taux de vaccination plus élevé.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.