Vente aux enchères millionnaire pour un dinosaure à Paris

À Paris, ils ont vendu aux enchères un dinosaure. Vivant ?, demanderait l’animatrice Susana Giménez mais la réponse est clairement négative puisqu’il s’agit du squelette de « Gros Jean« , le plus vieux tricératops connu, avec 8 mètres de long et 66 millions d’années.

La vente aux enchères s’est déroulée ce jeudi dans la capitale française et a été acquise par un acheteur américain pour 7,7 millions de dollars faire partie de votre collection personnelle tout en musées ils assurent que « n’ont pas les fonds suffisants pour rivaliser« .

Le chiffre final de la vente était bien supérieur au prix demandé fixé par la maison de vente aux enchères française Drouot, qu’il y avait a évalué le squelette à 1,1 million de dollars.

Cependant, « Big John » est loin du record établi pour un squelette de dinosaure fossile : 31,8 millions de dollars pour Roi Tiranosaure en octobre 2020 à New York.

Au total, 13 personnes ont enchéri sur « Big John ». Le futur propriétaire de ce tricératops est venu à Paris visiter le squelette lorsqu’il a été exposé au public en septembre et a terminé « amoureux« avec lui, a expliqué son représentant à la vente aux enchères, comme le rapporte l’agence de presse AFP.

La maison de ventes avait évalué le squelette à 1,1 million de dollars

Ainsi, « Big John » reviendra aux États-Unis, où il a été découvert en 2014 par le géologue Walter W. Stein Bill dans le Dakota du Sud, et soi-disant fera partie de la collection de l’acheteur anonyme.

Ce tricératops appartient à l’époque de Crétacé supérieur, le dernier âge des dinosaures sur Terre, vivait sur Laramidia, une longue île-continent qui s’étendait de l’Alaska au Mexique. « Big John » est mort dans une plaine inondable et a été enterré dans la boue, ce qui explique son niveau de conservation. Votre squelette est terminé à 60% (et des parties comme le crâne sont à 75%).

Ventes aux enchères exotiques et lamentation du musée

La vente aux enchères de ce squelette est un exemple de plus de la ferveur autour de ce type de fossile. Les squelettes de dinosaures vendus ces dernières années ont atteint des chiffres astronomiques sur ce type de marchés, par malheur des centres de recherche et le musées publics qui ne peuvent rivaliser avec ces prix aux enchères.

« Nous ne pouvons pas rivaliser« , Francis Duranthon, directeur de la Muséum d’histoire naturelle de Toulouse (Sud de la France). Ces prix « égal à 20 ou 25 ans de notre budget d’achat« , il ajouta.

La maison Drouot a déjà vendu des squelettes fossiles pour de grosses sommes : deux aleosaures ont été vendus entre 2018 et 2020 par 1,6 et 3,5 millions de dollars respectivement.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.