Des officiers à la retraite menacent de coup d’État

La France

Plusieurs anciens officiers déplorent la « rupture de la France ».


(Photo: dpa)

Paris Plusieurs dizaines d’officiers français, pour la plupart à la retraite, ont plus ou moins ouvertement menacé de coup d’État contre l’ordre constitutionnel. Dans le magazine d’extrême droite Valeurs Actuelles, ils ont publié un appel dans lequel ils déplorent « l’effondrement de la France » et appellent les politiques à s’y opposer.

« L’honneur et le sens du devoir » devraient revitaliser la classe politique. Si cela n’arrivait pas, leurs camarades actifs n’auraient d’autre choix que de « protéger nos valeurs civilisationnelles et nos concitoyens sur le territoire national dans une mission dangereuse ».

Les officiers ont choisi pour cela une date symbolique : le 60e anniversaire du coup d’État des généraux et officiers en Algérie, avec lequel ils voulaient destituer le président De Gaulle le 21 avril 1961 et empêcher l’indépendance de la colonie. La tentative d’insurrection fut réprimée après plusieurs jours.

Les auteurs, dont plusieurs généraux à la retraite, affirment que leur manifeste a été signé par « des milliers de soldats actifs ». Personne ne peut le vérifier. Plusieurs des initiateurs avaient auparavant été démis de leurs fonctions militaires parce qu’ils avaient attiré l’attention dans le passé par le biais d’activités politiques d’extrême droite.

Les meilleurs emplois du jour

Trouvez les meilleurs emplois maintenant et
être averti par e-mail.

Le ministre de la Défense Florenc Parly a d’abord ignoré le texte, puis l’a critiqué ce week-end et a finalement appelé la direction de l’armée à imposer des sanctions aux auteurs. Vous avez violé le devoir le plus important d’un soldat, à savoir la loyauté, a déclaré le ministre. Des données fiables sur l’extrémisme de droite dans l’armée française ne sont pas disponibles, mais des cas individuels sont régulièrement rendus publics.

Les écrits des officiers ont également trouvé un écho politique : Marine Le Pen, candidate à la présidentielle du Rassemblement national d’extrême droite, a aussitôt assuré les officiers de toute sa sympathie et les a exhortés à la rejoindre.

Suite: Étude : Le nombre d’attaques d’extrémistes de droite a considérablement augmenté

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.