La maire de Paris Anne Hidalgo est candidate à la présidence en France

Un vent nouveau pourrait bientôt souffler en France : Anne Hidalgo veut pousser le président français Emmanuel Macon de son siège. Mais leurs chances d’atteindre l’Elysée ne sont pas encore bonnes.

Après des mois de spéculation, Anne Hidalgo a annoncé dimanche sa candidature à la présidentielle d’avril 2022. « En toute humilité, consciente de la gravité de ce moment et afin de réaliser nos espoirs, j’ai décidé de briguer la présidence de la République française », a-t-elle écrit dimanche sur Twitter.

« Je veux que tous les enfants de France aient la même chance que moi », a déclaré Hildago. « Je suis candidat pour offrir à nos enfants, à tous nos enfants, un avenir. » Hidalgo, fille d’un ouvrier et d’une couturière, est née en Espagne. Elle est maire de la capitale depuis 2014. Si elle remporte les élections, elle sera non seulement la première femme à la tête de l’État, mais aussi la première femme présidente de France à double nationalité.

Il n’y a toujours aucune chance de victoire

Pour le moment, cependant, il ne semble pas que le joueur de 62 ans ait une chance. Dans les sondages, il a toujours des cotes d’approbation à un chiffre. Mais elle rappelle sereinement que les sondages l’avaient précédemment déclarée perdante aux élections locales de mars.

A Paris, elle est profondément écologiste depuis le début de son mandat. Si elle parvenait à faire reculer les Verts, elle aurait peut-être une chance. Mais ils ont juste assez de candidats eux-mêmes pour s’affronter dans une primaire.

Même dans l’ombre de son prédécesseur Bertrand Delanoë, Hidalgo avait milité pour la fermeture des berges de la Seine à la circulation automobile. Une fois en poste, elle a continué dans cette voie et a également massivement agrandi les pistes cyclables.

La pandémie a littéralement donné des ailes à leurs projets : du coup, l’axe est-ouest de la rue de Rivoli a été transformé en une piste cyclable extra-large avec jusqu’à cinq voies de circulation. De nombreuses places de parking ont été transformées en cafés de rue, maintenant la limite de vitesse est de 30 presque partout.

Réputation : Ne se soucie que de la capitale

Cette politique a valu à Hidalgo la réputation de s’occuper exclusivement des Parisiens. « Elle ne se soucie pas du tout des gens des banlieues », dit François Delétraz, auteur d’une diatribe contre Hidalgo. Les artisans ne viennent plus chez leurs clients et la pollution de l’air s’est seulement déplacée vers d’autres endroits, explique-t-il.

De nombreux employés se sont plaints qu’Hidalgo savait tout et était réfractaire aux conseils. « Elle commence les réunions par les mots : ‘J’ai pris cette décision’ au lieu de permettre la discussion », explique Delétraz. A la fin de l’année dernière, la ville était également endettée de sept bons milliards d’euros, selon « Le Monde ».

Au cours des derniers mois, Hidalgo a beaucoup voyagé dans le pays pour dissiper les allégations selon lesquelles elle ne regarde pas en dehors de la boîte parisienne. Elle a également obtenu l’aide de campagne non officielle de son fils Arthur, qui a nagé toute la Seine d’une manière médiatiquement efficace pour attirer l’attention sur leur mise en danger. Hidalgo avait annoncé qu’il serait possible de se baigner à nouveau dans la rivière jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Tremplin de la mairie de Paris ?

L’Hôtel de Ville de Paris avait déjà servi de tremplin vers l’Elysée à l’un de ses prédécesseurs, Jacques Chirac, qui l’avait fait à la troisième tentative en 1995. Pourtant, Chirac était à la campagne, bien ancré dans le département de la Corrèze.

Hidalgo, quant à elle, a gravi les échelons en tant que fille d’immigrants espagnols. Elle est arrivée à Lyon avec sa famille à l’âge de deux ans et y a grandi dans des conditions modestes. Ses parents voulaient tourner le dos à l’Espagne du dictateur Francisco Franco.

Sous le mandat d’Hidalgo à la mairie de Paris, les attentats se sont abattus sur la rédaction de « Charlie Hebdo », sur la salle de concert du Bataclan et les cafés de la rue. Mais il y a eu aussi la Conférence de Paris sur le climat, au cours de laquelle elle et des maires d’autres métropoles se sont engagés pour une protection accrue du climat.

Le chef du parti des socialistes, Olivier Faure, fait beaucoup confiance à Hidalgo, malgré son éloignement du parti. « Ils ne déroulent certainement pas un tapis rouge pour nous, mais beaucoup de choses peuvent encore arriver », a-t-il déclaré.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.