La présidente du parlement français se considère comme une pionnière

Paris (agence dts news) – Yaël Braun-Pivet, première présidente de l’Assemblée nationale française, se considère comme une pionnière de l’égalité des droits pour les femmes. « Je crois que mon élection à la tête de l’Assemblée nationale contribuera au changement », a déclaré Braun-Pivet du « Journal du dimanche Frankfurter Allgemeine ».

Lorsqu’on lui a demandé si la France assistait à une prise de pouvoir silencieuse par les femmes, elle a répondu : « Au parlement, c’est vrai ». Le nombre de femmes au parlement français avait atteint une « masse critique ». « Le seuil d’inhibition des commentaires sexistes sur l’apparence, les vêtements ou la voix est donc plus élevé. Non seulement les femmes, mais aussi beaucoup d’hommes trouvent les comportements sexistes totalement démodés. »

Les propos qu’elle a endurés lorsqu’elle est devenue présidente de la commission judiciaire de l’Assemblée nationale en 2017 n’existent plus en 2022, a déclaré Braun-Pivet. « Nous ne devons tout simplement pas céder. » Néanmoins, il existe toujours un sexisme généralisé qui touche toutes les femmes qui occupent des postes à responsabilité, que ce soit dans les affaires ou en politique, selon la présidente du Parlement. « Mais les choses changent. Peut-être qu’ils ne changent pas assez vite ou assez gros, mais ils changent.

Photo : Assemblée nationale française, via l’agence de presse dts

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.