L’école de Vrb, la base de la vie. Le résultat est cruel pour nous, a déclaré l’entraîneur du Sparte après Lyon

L’entraîneur Pavel Vrba estime que si les footballeurs du Sparte accèdent à la phase éliminatoire des Coupes d’Europe cette saison, l’expérience acquise les aidera à mieux gérer des matches similaires à ceux de jeudi avec Lyon.

Dans le duel du 3e tour du groupe de la Ligue européenne, les Praguers menaient 2: 0 sur le favori Olympique, mais ont finalement perdu 3: 4.

« Je pense principalement que nous apprenons. Nous ne rencontrerons un tel adversaire qu’en coupes d’Europe. Si nous jouons des coupes plus souvent et je l’espère, alors c’est une école de vie pour nous », a déclaré Vrba.

« Plus il y a de matches, plus c’est d’expérience pour nous. Les jeunes joueurs n’ont pas encore joué de matches aussi difficiles. C’est une question d’expérience. Je suis convaincu que si nous gérons le groupe et passons à d’autres groupes de coupe dans les années à venir, ce sera être un tremplin, afin que nous puissions mieux gérer de tels matchs », a ajouté le natif de Přerov, âgé de 55 ans.

« Pour le moment, bien sûr, je suis déçu. Pas tant de la performance, mais du résultat, qui est vraiment cruel pour nous. Nous avons pris un très bon départ, nous menions 2 : 0. Ensuite, nous avons laissé les adversaires de marquer quatre buts, ce qui est bien sûr beaucoup », a-t-il admis. Saule.

On dit que ses charges se sont très mal comportées avec au moins deux buts encaissés et les adversaires ont clairement proposé de marquer. « C’étaient des situations que nous devions mieux résoudre, les buts n’avaient pas à être marqués », a déclaré le stratège de Letna.

Il a reproché aux joueurs d’avoir commis des erreurs pendant la pause. « Je leur ai reproché qu’après deux buts marqués et le passage dans lequel nous avons été extrêmement réussis, ils aient cessé de combiner. Nous avons permis à nos adversaires d’entrer davantage dans le jeu », a révélé Vrba au sujet de la mi-temps dans la cabine.

Il a également fait l’éloge de l’adversaire français de Lyon. « Il est fort en combinaison. C’est une équipe avec des joueurs qui ont de la qualité », a admis Vrba. « Malheureusement, nous n’avons pas tenu le ballon comme dans la dernière partie du match, c’était une erreur. Ce sont des choses que nous devons apprendre. Nous ne devons pas permettre cela dans d’autres matches si nous voulons jouer de bons résultats », a déclaré Vrba. décidé.

Dès la 73e minute, il a envoyé en jeu Ladislav Krejčí Jr., qui a débuté pour la première fois depuis fin juillet en raison d’une blessure. « Dans la partie du match qu’il a jouée, il a montré ce qu’il y avait dedans. Nous espérons qu’il continuera à le montrer », a déclaré l’entraîneur.

« Nous étions un peu inquiets à propos de la période plus longue. Nous avions peur que ce qui s’est passé il y a quatre semaines ne se produise pas. Ensuite, nous voulions que ce soit un fardeau plus lourd et ce qui s’est passé. Marodil pendant encore quatre semaines. Nous ne voulons pas de refaire la même erreur », a expliqué Vrba.

C’est Krejčí qui a réduit à 3:4 dans le temps imparti, Sparta n’a pas réussi à faire plus. « Au final, nous avons tout fait pour jouer un résultat encore meilleur, mais nous n’avons réussi à marquer qu’un seul but », a déclaré l’ancien entraîneur de Pilsen ou de l’équipe nationale tchèque.

Le favori lyonnais a maintenu un équilibre de 100 % dans la phase principale de la compétition. Au contraire, Sparta a perdu pour la première fois et est deuxième du groupe avec quatre points. Un point derrière se trouvent les Glasgow Rangers, qui ont battu Bröndby Copenhagen 2-0 dans un match parallèle.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.