Macron veut plus de justice sociale – et des retraites dès 65 ans

A une bonne semaine des élections présidentielles en France, les chances du président sortant sont bonnes. Lors d’une apparition à Paris, il promet une prime défiscalisée aux salariés et fait la promotion de l’Europe.

Avec une mise en scène aux allures d’événement sportif, le président français Emmanuel Macron a mobilisé ses partisans lors de son seul grand événement de campagne samedi. « Nous sommes là pour convaincre (…) pour notre projet d’avenir pour la France et l’Europe », a crié Macron, lors de son entrée dans la Paris La Défense Arena, d’énormes cierges magiques ont brûlé et de nombreux membres du gouvernement ont pris part à une vague La Ola.

« Notre projet pour 2022, c’est la solidarité et le progrès social », a déclaré Macron. « Les Français qui travaillent ne devraient pas consacrer tout leur salaire à faire le plein et à faire l’épicerie, c’est injuste. » Dès l’été, les salariés devraient pouvoir bénéficier d’une prime de pouvoir d’achat défiscalisée pouvant aller jusqu’à 6.000 euros, a indiqué l’homme de 44 ans, qui brigue un second mandat.

L’âge de la retraite devrait être relevé

Macron a également annoncé une retraite minimale de 1 100 euros et un droit opposable à la garde des enfants. Les personnes âgées doivent être soutenues afin qu’elles puissent rester plus longtemps chez elles. Après un scandale de doléances dans les maisons de retraite, le président a annoncé l’embauche de 50 000 infirmiers supplémentaires et davantage de contrôles. L’aide aux parents isolés devrait également être augmentée.

Afin de financer le renforcement annoncé de l’État-providence et de nouvelles baisses d’impôts, Macron a juré aux Français lors de sa campagne électorale de relever l’âge de la retraite de 62 à 65 ans. Un État social et social n’est pas possible si l’État ne produit pas et ne crée pas richesse. « Nous devons travailler davantage. » Pour la première fois depuis les années 1970, il est possible d’atteindre le plein emploi en France.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.