« Plus de confinements en France ? C’est possible », a déclaré le ministre de la Santé

Les variantes, comme celles anglaises et sud-africaines, ne semblent pas trop inquiéter la France. Ce qui, après les retards de démarrage de la campagne de vaccination, semble avoir rattrapé le terrain perdu, au point d’annoncer le « dépassement » en termes de vaccins réalisés par rapport à l’Italie et l’Allemagne. Bonne nouvelle pour le ministre de la Santé Olivier Véran, jusqu’à présent sur le gril. Qui, peut-être pris d’enthousiasme, s’est laissé aller à une prévision optimiste sur l’avenir proche : « Il est possible qu’en France il n’y ait jamais de nouveau confinement »

Interrogé ce matin par France Info, Véran a répondu au journaliste du diffuseur qui lui a demandé si une nouvelle fermeture totale est « inévitable » comme le répètent depuis des jours presque tous les experts et virologues. « Il est possible – répondit Véran – qu’il n’y ait pas plus jamais un nouveau confinement. J’espère que les libertés pourront être rendues aux Français au plus vite. Le confinement n’est pas un raccourci facile et sûr, c’est un choix de nécessité lorsque la situation épidémique nous échappe. Mais ce n’est pas le cas ».

La France, poursuit Véran, « a passé Des pays comme l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie en nombre de premières doses de vaccin injectées », ajoutant toutefois que « sur les deuxièmes doses nous souffrons encore des retards dans le démarrage de la campagne. « À l’heure actuelle, environ 2 ont été administrées en France, 2 millions de doses et près de 300 000 citoyens ont également reçu la deuxième dose. « Nous sommes en mesure de tenir nos engagements et notre rythme. Fin février nous aurons entre 3,5 et 4 millions de Français qui auront reçu une première dose », a promis Véran.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.