PSG – Lille : Score et Rapport. Messi a dû descendre pour que le PSG joue. Ligue 1

  • Le leader du tableau, le onze étoilé du PSG, a affronté les champions de France de Lille de moins que leur propre niveau. Les deux parties n’étaient pas sans motivation
  • En première mi-temps, les visiteurs étaient l’équipe qui a fait le plus vers trois points. Burak Yilmaz et sa compagnie n’ont pas charmé par leurs compétences dans chaque action, mais leur balle a été efficace et a bouleversé les hôtes.
  • Leo Messi est sorti du terrain à la mi-temps en raison d’une blessure ou d’une décision de l’entraîneur. Sans lui et sans Kylian Mbappé, Neymar et al. Ont atteint leur niveau constant, inscrit deux buts dans le dernier quart d’heure et prouvé aux champions de la meilleure des manières que cette fois ils ne seraient pas en mesure de prendre le contrôle de la cour nationale.
  • Plus de textes de ce type peuvent être trouvés sur la page principale d’Onet.pl

Dans la nouvelle campagne, le PSG est revenu à son activité préférée, à savoir fuir tous les rivaux du classement et assurer le championnat, du moins en théorie, déjà lors de la ronde d’automne. Lille, qui a remporté la couronne de manière sensationnelle lors de la saison 2020/2021, n’a remporté qu’une seule fois lors des sept premiers matchs de Ligue 1 et, à sa propre demande, a quitté le combat pour défendre le titre.

Puis est venu un bref regain de forme, mais les deux dernières rencontres de championnat ne sont qu’un point après un match nul embarrassant avec Brest et une défaite tout aussi embarrassante contre Clermont. Pourtant, il n’était pas nécessaire de suivre la Ligue 1 pour savoir que les joueurs de Jocelyn Gourvennec sortiront extrêmement motivés pour le match contre Messi et la compagnie.

La première action dangereuse ? Le compteur fulgurant de Lille termine par un cliché de l’éternel Burak Yilmaz. Le premier carton jaune ? Déjà à la cinquième minute, Reinildo Mandava n’allait pas lâcher l’adversaire. Les champions de France ont montré dès le début qu’ils n’étaient pas venus au Parc des Princes pour perdre. Ils brillaient rarement, mais ils étaient constants. L’efficacité avant l’efficacité.

Par conséquent – le premier objectif ? A la 31e minute, Burak Yilmaz, sans qui l’offensive lilloise n’existe pas, a joué sur le côté gauche du terrain et a marqué un centimètre à Jonathan David. Le brillant joueur de 21 ans n’avait qu’à ajouter une jambe et il l’a fait parfaitement. Mener son équipe en tête ne devait pas être une surprise. Messi et co. Essayé, pressé, mais ils étaient loin d’être concrets.

Neymar et Cie sont entrés dans les vestiaires avec un accompagnement clairement audible de sifflets. Certes Mauricio Pochettino les a entendus, qui savait que seule la victoire constituerait un réel avantage sur le roi. Bien que nu – toujours roi.

Deuxième mi-temps: l’entraîneur a changé Messi

En l’absence de Kylian Mbappe, c’est Leo Messi qui a pris sa place au milieu de l’attaque, et Angel Di Maria était censé briller sur le côté droit. L’ancienne star de Barcelone n’était pas invisible – elle a secoué, essayé, même tiré, mais ce n’était pas « ça ». Nous avons regardé les 10% meilleurs Messi qui peuvent régler les matchs par eux-mêmes. Il manquait aux Parisiens non pas la création, mais la finition.

Néanmoins, le retrait du joueur de 34 ans du terrain a été une surprise, bien qu’il ait pu être causé par une blessure. Mauricio Pochettino a parié sur un autre Argentin, Mauro Icardi. Son entrée sur le terrain a-t-elle changé quelque chose ? Le tireur d’élite beaucoup plus souvent que Messi a attiré ses rivaux dans un endroit où l’action n’avait pas lieu, laissant la place à Neymar, Di Maria et Winjaldum. Cela allait être crucial.

Lille n’a pas lâché prise, déjà lors de la première action de la deuxième édition, c’étaient les Mastiffs qui avaient une grande chance d’augmenter l’avance, mais à chaque minute suivante, l’avantage du PSG s’est accru. Les flèches successives d’Icardi, Di Maria, Danilo ou encore Marquinhos n’ont trouvé aucune cible. Il y avait un but dans l’air.

Celui-ci devait enfin arriver, et cela s’est produit à la 74e minute, quand c’est Marquinhos qui a fait ce que David avait enseigné auparavant – il a mis le pied sur une passe chronométrée sensationnelle. Icardi a abattu toute la défense et Di Maria a frappé le ballon, qui a raté les cinq défenseurs et est allé au capitaine. Nous avons une cravate.

Dans le dernier quart d’heure, les hôtes ont senti du sang et les hôtes ont perdu leur sang-froid. A la 88e minute, Angel Di Maria a joué avec le grand Neymar de la soirée et au final c’est l’Argentin, encore mieux que le Brésilien, qui a battu Ivo Grbic d’un tir puissant au sol. Les Parisiens sans Leo Messi ont joué avec plus de confiance et, bien que tardifs, ont atteint les sommets, ce qui a abouti à trois points.

PSG – Lille 2 : 1 (0 : 1)

Buts: Marquinhos 74′, Di Maria 88′ — David 31′

Cartons jaunes : Neymar — Mandava, Yilmaz, Sanches, Celik, Grbić

PSG : Donnarumma – Kehrer (65′ Dagba), Marquinhos, Kimpembe, Bernat (65. Dagba) – Gueye, Danilo, Wijnaldum (85. Draxler) – Di Maria (Herrera 90+2′), Messi (46′ Icardi), Neymar

Petit: Grbic – Celik, Fonte, Djaló, Reinildo – Vignettes (79 ‘Weah), Sanches, Xeka, Bamba (90’ Langues) – David, Yılmaz (75 ‘Onana)

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.