Quartararo est devenu le champion MotoGP, Salač a obtenu six points dès le départ de la première ligne

Filip Salač a terminé neuvième du Grand Prix Motolo Emilia Romagna. Le coureur tchèque est parti en deuxième position à Misano. Le pilote d’usine Yamaha Fabio Quartararo de France a obtenu le titre de champion du monde MotoGP à l’avance.

Salač a légèrement chuté au premier tour. Cependant, il restait toujours en contact avec l’avant du peloton.

Au cinquième tour, un groupe de neuf membres s’est détaché du reste du peloton. Mais l’asphalte sec était un peu différent de la piste mouillée de la lutte pour la pole position, donc Salač est progressivement tombé dans le top dix.

« Je n’ai pas pris un très mauvais départ, j’ai conservé la troisième à la quatrième place depuis le début. Ensuite, j’ai eu des contacts avec d’autres coureurs et j’ai échoué. Je ne pouvais plus revenir à cette position », a expliqué le coureur tchèque. moment clé de la course.

Le pilote CarXpert Prüstel GP a terminé dixième à l’arrivée de la 23e manche, qui a clôturé le programme Moto3 à Misano. Il a donc obtenu six autres points dans l’évaluation de la Coupe du monde. Il en compte 52 au total et se classe dix-huitième.

« C’était une course difficile, j’ai eu des problèmes d’adhérence des deux roues, j’ai perdu beaucoup sur les freins. En même temps j’ai perdu un peu sur l’accélération avec mon poids, mais le top 10 n’est pas un résultat complètement mauvais,  » a ajouté Salač.

Avec la victoire de dimanche, le pilote local Dennis Foggia sur Honda a gardé ses espoirs de remporter le titre mondial, le leader de la série Pedro Acosta d’Espagne a pris sa troisième place sur KTM et son avance sur Foggia est tombée à 21 points.

En MotoGP, le titre s’est décidé par une chute

En MotoGP, Fabio Quartararo pourrait être sacré champion du monde. Mais après la pire qualification de sa carrière, le Français et l’usine Yamaha ont dû percer du plus profond de l’arène. En revanche, le deuxième Francesco Bagnaia menait sa Ducati en tête du Grand Prix.

Cependant, cinq tours avant la fin, une décision choquante a été prise. Bagnaia, qui comptait une seconde d’avance sur Marc Marquez, chute.

En conséquence, le quatrième Quartararo est devenu un certain champion à l’arrivée et a été le premier Français à dominer la catégorie élite du Championnat du monde de moto de route. Marc Marquez et Honda ont remporté la course.

« Je n’arrive toujours pas à le réaliser. C’est génial. Je vis mon rêve maintenant. Je vais en profiter toute la soirée et jusqu’à la fin de la saison », a déclaré le pilote ému de 22 ans, qui est le premier Yamaha Shampooing MotoGP en six ans.

L’usine de Misano était la dernière entreprise à domicile du légendaire Valentin Rossi. L’Italien a terminé dixième, après quoi il a reçu une tempête d’applaudissements de la part des fans.

Dans la catégorie Moto2, il est d’abord tombé sur la quatrième victoire consécutive de Raul Fernandez, ce qui placerait l’Espagnol en tête de la série. Mais ensuite, il est tombé de manière inattendue, ce qui a considérablement aidé son collègue de l’équipe Red Bull KTM Ajo et en une personne un rival dans la lutte pour le titre Remy Gardner.

Bien que l’Australien ait terminé septième, il a quand même augmenté son avance à 18 points. Le Britannique Sam Lowes a célébré sa première victoire en Moto2 à Misano.

Les deux derniers Grand Prix restent jusqu’à la fin de cette saison, il reste donc encore 50 points disponibles.

Grand Prix d’Émilie-Romagne, Championnat du monde moto de Misano :

Moto3 : 1. Foggia (It./Honda) 39 : 33 170, 22. Masia -0,292, 3. Acosta (tous deux Sp./KTM) -4 686, 4. D. Binder (JAR/Honda) -4 797, 5. Nepa -4 853 , 6. Antonelli (tous deux It./KTM) -5.052,… 10. Salač (CR/KTM) -6 800.

Classement mondial (après 16 des 18 courses) : 1. Acosta 234 b., 2. Foggia 213, 3. García (Šp. / GASGAS) 168, 4. Masiá 155, 5. Fenati (It./Husqvarna) 147, 6. D. Binder 136,… 18. Salač 52.

Moto2 : 1. Lowes (Brit./Kalex) 40 : 25 180, 2. A. Fernández (Šp./Kalex) -1 233, 3. Canet (Šp./Boscoscuro) -1 400, 4. Vietti (It./Kalex) -2 554 , 5. Navarro (Šp. / Boscoscuro) -4 243, 6. Manzi (It./Kalex) -5 198.

Classement mondial (après 16 des 18 courses) : 1. Gardner (Austr./Kalex) 280, 2. R. Fernández (Šp./Kalex) 262, 3. Bezzecchi (It./Kalex) 206, 4. Lowes 165, 5. A. Fernández 151, 6. Canet 140.

MotoGP : 1. M. Márquez 41:52 830, 2. P. Espargaró (oba Šp./Honda) -4 859, 3. Bastianini (It./Ducati) -12 013, 4. Quartararo (Fr./Yamaha) -12 775, 5. Zarco (Fr./Ducati) -16 458, 6. Reins (Šp./Suzuki) -17 669.

Classement mondial (après 16 des 18 courses) : 1. Quartararo 267, 2. Bagnaia (It./Ducati) 202, 3. Mir (Šp. / Suzuki) 175, 4. Zarco 152, 5. Miller (Austr./Ducati) 149, 6. M. Márquez 142.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.