Un locataire parisien doit débourser 221,00 euros

Un homme à Paris a loué son appartement sur Airbnb 329 fois – sans autorisation. Maintenant, il doit payer une grosse somme au propriétaire de l’appartement.

A Paris, le locataire d’un deux pièces a été condamné à payer plus de 221 000 euros après une sous-location illégale via la plateforme Airbnb. Entre 2016 et 2020, l’homme avait sous-loué l’appartement 329 fois et encaissé environ 198 000 euros. Après le verdict, il doit désormais reverser la somme aux propriétaires de l’appartement, comme le rapporte le journal « Le Figaro ».

A cela s’ajoutent 11 370 euros d’arriérés de loyer car l’homme n’a pas payé lui-même l’intégralité de son loyer malgré le bouillonnement des revenus. De plus, des réparations pour 11 500 euros étaient dues dans l’appartement, qu’il a également dû débourser selon le tribunal.

Airbnb aurait dû bloquer les propriétaires

En juin 2020, les propriétaires ont remarqué que leur appartement du sixième arrondissement du centre de Paris était utilisé à mauvais escient comme quartier Airbnb. Les données qu’ils ont demandées à la plateforme de courtage ont montré que l’appartement avait été loué pendant 1 114 jours à un prix moyen de 178 euros par jour. Vous-même aviez demandé un loyer mensuel de 1 380 euros.

Les juges ont fondé leur jugement sur une clause du contrat de location selon laquelle la sous-location nécessite l’accord écrit du propriétaire. Ce n’était pas disponible.

Le locataire et Airbnb ont également enfreint la réglementation française pour les villes de plus de 200 000 habitants, selon laquelle un logement loué peut être sous-loué à des fins touristiques pour un maximum de 120 jours par an. En fait, la plateforme aurait dû bloquer le compte membre du locataire à partir d’un certain moment. Ce fait n’a joué aucun rôle dans le verdict.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.