Les enseignements du Grand Prix de France

Max Verstappen court vers son deuxième titre mondial en Formule 1. Pour sa septième victoire de la saison, le Néerlandais en Red Bull a également profité des erreurs commises par la concurrence.

Mercedes s’est battue pour les deuxième et troisième places du Grand Prix de France dimanche, mais elle est réaliste à ce sujet.

Verstappen reste glacial :

Même si le champion du monde Max Verstappen n’a pas la voiture la plus rapide en ce moment, il reste supérieur et profite des erreurs commises par ses adversaires. Sept victoires en douze courses prouvent la force du champion en titre. Pour autant, la star néerlandaise de Red Bull n’est pas éblouie par sa confortable avance de 63 points au Championnat du monde. « Nous avons encore beaucoup de travail devant nous », a déclaré le joueur de 24 ans. Prochain objectif : la huitième victoire dimanche prochain à Budapest, la capitale hongroise.

Ferrari est à sa manière :

C’est presque tragique le nombre d’occasions que Ferrari rate dans la lutte pour le titre et se complique la vie. Le challenger au titre mondial Charles Leclerc a abandonné en France pour la troisième fois cette saison, cette fois c’était de sa faute lorsqu’il a perdu le contrôle au 18e tour et que sa voiture a glissé vers les barrières de pneus. « C’est ce qui arrive quand on roule à la limite. Il n’y a aucune raison de lui en vouloir », a déclaré Mattia Binotto, le patron de l’équipe Ferrari, qui s’est montré combatif malgré l’échec : « Il reviendra plus fort en Hongrie. » La Scuderia possède actuellement la voiture la plus rapide du plateau.

Mercedes est de retour :

Ou non? La deuxième place de Lewis Hamilton dans son 300e Grand Prix et trois pour George Russell semblent indiquer que les Silver Arrows pourraient être de retour au sommet. Mais les apparences sont trompeuses. « L’écart est tout simplement trop grand lorsque l’avant est sur le gaz », a déclaré le directeur du sport automobile de Mercedes, Toto Wolff, en direction du leader du championnat du monde Verstappen : « Nous espérons que nous pourrons nous en rapprocher. » Après tout : lorsque la compétition entre Ferrari et Red Bull s’est détraquée, les pilotes du champion du monde des constructeurs étaient là et sont montés ensemble sur le podium pour la première fois en 2022.

Schumacher avec trop d’erreurs :

Mick Schumacher a connu un week-end faible dans sa voiture de course Haas. Une pénalité sur la grille et des erreurs dans la course ont empêché le joueur de 23 ans de marquer des points au championnat pour la troisième année consécutive. Au final, la 15e place est revenue à l’ancien champion de Formule 2. « Nous avons appris quelques choses et espérons que nous pourrons faire mieux à Budapest », a déclaré le fils du champion du monde des records Michael Schumacher. En Hongrie, le dernier Grand Prix avant une courte trêve estivale est au programme dimanche.

Page d’accueil

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.