Un triomphe inattendu. Les volleyeurs tchèques ont balayé les vainqueurs olympiques et sont en quarts de finale des championnats d’Europe

Les volleyeurs tchèques se sont qualifiés pour les quarts de finale des Championnats d’Europe, ont choqué la France avec l’aide du public d’Ostrava et ont battu les récents vainqueurs olympiques de Tokyo 3-0 après des sets de 25:22, 25:19 et 34:32. Dans la lutte de mercredi pour les demi-finales, les hommes de Jiří Novák affronteront les vice-champions d’Europe en titre, les Slovènes, qui ont battu 3:1 lors de leur match d’ouverture du tournoi.

Les Tchèques sont en quarts de finale du Championnat d’Europe après quatre ans et à nouveau après la victoire en huit finales contre la France. En 2017, ils ont battu le champion en titre 3: 1 à Katowice.

Les volleyeurs ont remporté leur troisième match au Championnat d’Europe de cette année et ont réussi plus de deux fois à remporter un tournoi de Championnat d’Europe pour la première fois en 20 ans. La dernière fois qu’ils l’ont fait, c’était à Ostrava, où ils ont finalement terminé quatrième en 2001.

Les Tchèques ont surpris les Français avec leur arrivée, et Galabov a été surpris à deux reprises en train de recevoir le sourire narquois de la star Ngapeth. Après le blocage réussi du Polonais, l’équipe à domicile a ravi le public avec une avance de 4-0 et n’a pas laissé l’adversaire devant eux dans le set. Des performances enthousiastes et courageuses soutenues par un excellent service et cinq blocs ont porté la tête jusqu’à 18:11. Même s’il s’est éclairci à la différence d’un point (21:20), le dernier mot a été donné au joueur de la ligue française, Adam Bartoš, qui est venu au tableau pour Galabov à la fin.

Smečař Bartoš a continué au tableau dans le deuxième set, et après un enregistrement coloré de Bartůňek, l’universel Hadrava a réussi à attaquer, attaquant vivement et servant bien. Globalement, en soumettant des volleyeurs, ils ont par ailleurs perturbé la défense précise de la France et éliminé largement leur attaque au milieu. Ils ont joué dur et intelligemment et l’entraîneur Novák a secoué la tête de ses adversaires par des remplacements. À la fin, il a envoyé Lick au service, qui a préparé un setball, et le Français surpris a terminé le set en le nourrissant dans le filet.

Dans le troisième set, l’équipe locale a perdu par trois points à 7:10, mais Bartoš a forcé la France à commettre une erreur dans l’attaque avec un excellent service et les Tchèques ont tourné à 12:11. A 22:24, les volleyeurs ont détourné deux sets, le deuxième grâce au service de Lick, et après le contre de Zajíček ils ont eu le premier ballon de match. Cependant, les Français ont réussi à éviter trois autres possibilités tchèques pour mettre fin au duel. Au cinquième match, ils avaient une grande chance à 29:28, mais un malentendu sur le terrain les a privés de la possibilité d’une attaque.

La vidéo a aidé le sixième match et après l’écrasement de la voiture française, les Tchèques étaient déjà satisfaits de la progression, mais la vidéo, en revanche, a révélé un contact avec le réseau et a continué. Les septième et huitième épéistes suivirent. Le dernier était le neuvième, dans lequel Zajíček a réussi sur le bloc. La salle a explosé d’enthousiasme et les volleyeurs ont célébré l’avancée.

Championnat d’Europe de Volleyball – huitièmes de finale à Ostrava :

RC – France 3 : 0 (22, 19, 32)

Juges : Aro (Fin.), Porvazník (SR). Durée : 92 minutes. Fréquentation : 3896.

Composition et points de la République tchèque : Galabov 3, Zajíček 6, Hadrava 18, Vašina 15, Polák 9, Bartůněk, libero Moník – Finger 1, Janouch, A. Bartoš 6, Licek. Entraîneur : Novák.

Plus grand nombre de points France : Patry 20, Ngapeth 12.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.