#Verify: Il est faux que l’ancien président Lula soit interdit de quitter le Brésil

Circulant sur les réseaux sociaux, l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (PT) s’est vu interdire de quitter le pays. La publication est accompagnée d’une vidéo dans laquelle le député fédéral Bia Kicis (PSL-DF) informe de la décision et précise qu’elle a été annoncée « à la veille du voyage de Lula en Éthiopie ». Selon l’enregistrement, la décision de saisir le passeport du politicien est récente et émane du juge fédéral Ricardo Leite, du District fédéral. À traversprojet de vérification des nouvelles, les utilisateurs de Facebook ont ​​demandé que ce matériel soit analysé. Découvrez le travail de vérification du Oublié

« LULA INTERDIT DE QUITTER LE PAYS

LE JUGE DÉTERMINE LA SAISIE DE VOTRE PASSEPORT »

Texte vidéo circulant sur Facebook qui, jusqu’à 11h40 le 8 novembre 2021, avait été partagé 648 fois

FAUX

Les informations analysées par Oublier c’est faux. Il n’est pas interdit à l’ancien président Lula de quitter le pays. La nouvelle que le juge Ricardo Leite, de la 10e Cour fédérale du district fédéral, a ordonné la saisie du passeport du PT est ancienne. Cette la décision a été annoncée le 25 janvier 2018, et non en 2021. Une semaine après l’arrestation, le 2 février 2018, d’un autre juge, le juge fédéral Bruno Apolinário, du Tribunal régional fédéral de la 1re Région (TRF-1) a annulé l’injonction de Leite et le document a été retourné au PT.

La vidéo originale, dans laquelle le député fédéral alors pré-candidat Bia Kicis (PSL-DF) informe de cette décision, a été posté sur ses réseaux sociaux le 25 janvier 2018, et n’est donc pas d’actualité. Le bureau de presse de Lula confirmé, par WhatsApp, cette « il a tous les droits politiques et citoyens » et qui peut voyager dans d’autres pays. Le PT a même un voyage prévu en Europe en novembre. D’ici la semaine prochaine, l’ancien président participera à des rencontres avec des responsables politiques et sociaux à Bruxelles, Berlin, Paris et Madrid. Selon le service de presse de l’homme politique, il recevra un prix en France.

L’interdiction de Lula de quitter le Brésil a été décrétée le 25 janvier 2018 par un demande du Ministère Public Fédéral (MPF) du District Fédéral dans une action pénale ouverte de l’Opération Zélotes, qui comptait le PT parmi les défendeurs. L’argument, à l’époque, était le risque que l’homme politique fuie le Brésil. À cette date, Lula avait en effet prévu un voyage en Éthiopie, où il participerait à une réunion de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’ancien président a fini par participer à l’événement par téléconférence.

En abrogeant la mesure conservatoire de saisie du passeport en février 2018, une semaine après la première décision, le Le juge fédéral Bruno Apolinário a fait valoir qu’« il n’y a aucun moyen de conclure que le patient [Lula] destiné à fuir le pays afin de contrecarrer l’application de notre droit pénal ».

La saisie du passeport de l’ancien président a été annoncée un jour après qu’il a été condamné le 24 janvier 2018, 12 ans et 1 mois de prison dans le cadre de l’opération Lava Jato – il a été accusé d’avoir reçu un appartement triplex à Guarujá (SP) de l’entrepreneur OAS en échange de favoriser les contrats Petrobras et a également été accusé dans plusieurs actions pénales. Cette condamnation annulée plus tôt cette année.

Remarque :‌ ce‌ ‌rapport‌ est‌ partie‌ de‌ ‌‌projet de vérification des nouvelles sur‌ Facebook.‌ Des doutes‌ sur‌ le‌ projet ?Facebook.

Édité par: Mauricio Moraes

Le contenu produit par Lupa relève de la seule responsabilité de l’agence et ne peut être publié, transmis, réécrit ou redistribué sans autorisation préalable.

Agência Lupa est un membre vérifié du Réseau international de vérification des faits (IFCN). est conforme à la cinq principes éthiques établi par le réseau des contrôleurs et fait l’objet d’audits indépendants chaque année

Lupa brise-t-il ce code ? Cliquez ici et parlez à l’IFCN

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.