iFinance 5 est sorti – pour la première fois avec récupération de compte dans d’autres pays | Nouvelles

Synium Software, qui exploite entre autres MacTechNews.de, a présenté iFinance 5, une mise à jour majeure de son logiciel de gestion financière. Le programme fournit une vue précise d’où vient et où va l’argent, y compris la catégorisation et l’analyse pour comprendre le flux d’argent. Pour la première fois, il est également possible en Autriche, en France, en Espagne, au Canada et aux États-Unis d’accéder directement à vos propres comptes et d’importer automatiquement toutes les réservations. Cependant, cela nécessite un abonnement payant supplémentaire, qui affecte également des services tels que PayPal et les cartes de crédit en Allemagne – la raison pour laquelle il n’y a aucun moyen de fournir simplement cette fonctionnalité gratuitement est expliquée ci-dessous.

Nouvelles fonctionnalités de la version 5
L’interface a été redéveloppée et repose désormais sur les technologies natives d’Apple, notamment la prise en charge du mode sombre du système. De plus, pour la première fois, il existe des budgets annuels pour une planification financière tout au long de l’année et une navigation facile à travers les périodes. iFinance 5 peut récupérer les transactions PayPal (cependant, cela relève du domaine de l’accès payant), tout en offrant également un accès direct au compte aux clients en Autriche, en Espagne, en France, aux États-Unis et au Canada.

La section des finances repensée permet de masquer les comptes, l’affichage direct des graphiques de vente, la gestion améliorée des stocks et du portefeuille peut interroger le cours de l’action en ligne. Autre nouveauté de la version 5, des emplacements de stockage librement sélectionnables pour les bases de données et les sauvegardes, une synchronisation cloud améliorée et un système d’aide intégré à l’application.


Pourquoi doit-il s’agir d’un abonnement ?
Aucun d’entre nous n’aime les abonnements logiciels et toutes les autres applications Synium continuent d’être proposées à un prix unique malgré la tendance vers de plus en plus de modèles d’abonnement. Dans le cas d’iFinance et d’un soutien bancaire supplémentaire, cependant, il n’y avait guère d’alternative. Les directives européennes PSD2 provoquent des changements majeurs – la réglementation officielle des services financiers et les licences nécessaires entraînent des coûts substantiels par client et par mois qui ne peuvent pas être répercutés sur le prix d’achat. Nous parlons de valeurs qui dépassent le prix d’achat actuel de l’application par an. Il ne s’agit pas seulement de coûts théoriques, mais de coûts réels par utilisateur. Étant donné qu’Apple stipule le traitement via l’App Store, la « taxe Apple » de 30% doit également être prise en compte,

Cependant, nous avons essayé de cartographier autant que possible gratuitement et sans frais supplémentaires, nous continuons donc à maintenir l’interface HBCI/FinTS pour les comptes bancaires. Si vous pouvez déjà récupérer/transférer via l’interface HBCI intégrée dans iFinance 4, cela fonctionne dans iFinance 5 sans frais supplémentaires. Pour toutes les autres banques (dont Commerzbank, qui ne propose pas HBCI) ainsi que les cartes bancaires (sauf Amazon) et PayPal, il est cependant nécessaire de souscrire un abonnement mensuel ou annuel. Une recherche de statut par banque ou BIC est disponible ici :

Perspectives : DSP2 et applications bancaires – une détérioration plutôt pour l’Allemagne
La conception des directives PSD2 pour les clients allemands est ennuyeuse. Auparavant, l’Allemagne était le seul pays au monde où presque toutes les banques pouvaient être adressées via une interface (mentionnée HBCI ou FinTS). La DSP2 stipule désormais des interfaces obligatoires pour toutes les banques européennes, mais uniquement sur les prélèvements et non plus sur les virements. Dès que les banques se conforment aux exigences et proposent des interfaces exclusivement conformes aux spécifications PSD2, les transferts ne sont plus nécessaires. Pour le moment, cela ne concerne que très peu d’institutions financières, mais il y a un risque que la « bonne vieille interface HBCI » disparaisse dans les prochaines années. D’autre part, pour la première fois, il est possible de soutenir d’autres pays européens depuis iFinance, y compris l’Autriche, comme mentionné.


iFinance 5 sur iPad, iPhone et Mac – un seul achat, toutes les versions

prix et disponibilité
iFinance 5 ne coûte actuellement que 19,99 EUR (50 % de réduction de lancement), y compris l’accès gratuit au compte pour
Banques avec interface HBCI/FinTS. La version 5 se situe au-dessus de la Mac App Store tel que Boutique d’applications iOS à l’élimination. Il s’agit de la première mise à jour payante depuis la sortie de la version 4 il y a sept ans. Nouveau : alors que le prix était auparavant de 39,99 euros pour la version Mac et de 9,99 euros supplémentaires pour la version iOS, vous obtenez désormais les deux versions avec un seul achat – comme mentionné, initialement même pour la moitié du prix. macOS 10.15 Catalina et plus récent ou iOS 14 et plus récent sont requis.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.