Le président Macron pourrait perdre la majorité absolue au Parlement

Ce serait un revers pour le président français : les choses pourraient se corser pour Macron lors des prochaines élections législatives. Surtout, une alliance de gauche lui fait concurrence.

En France, l’alliance du président Emmanuel Macron pourrait perdre sa majorité absolue lors des prochaines élections législatives. Ce serait un revers pour les réformes prévues dans son second mandat.

Au moins 289 sièges sont requis pour la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Lors des élections de 2017, le camp centriste de Macron a facilement franchi cet obstacle. Les sondages avaient également prédit que cette position serait confirmée lors des prochaines élections – le premier tour est le 12 juin. Mais ce sont désormais les deux premiers sondages qui posent un point d’interrogation à ce sujet : l’institut Ifop prévoyait 275 à 310 des 577 sièges. à la chambre basse pour le camp Macron, l’institut Elabe 275 à 315.

Gouvernement minoritaire en France inhabituel

Voter pour les sièges au Parlement est compliqué : un second tour est organisé dans chacune des 577 circonscriptions dans lesquelles un candidat a obtenu moins de 50 % des voix au premier tour. Selon qui atteindra le second tour le 19 juin, cela se traduira par diverses alliances ad hoc sur le terrain.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.