Macron se rendra en Russie et en Ukraine pour un voyage de médiation

Paris — Le président de la France, Emmanuel Macronse rendra à Moscou et à Kiev la semaine prochaine dans le cadre de sa tentative de dissuader le président de RussieVladimir Poutine lance une invasion Ukraine et trouver une solution diplomatique aux tensions croissantes.

La visite, prévue lundi et mardi, intervient après que les États-Unis ont accusé jeudi le Kremlin de comploter pour fabriquer une attaque des forces ukrainiennes que la Russie pourrait utiliser comme prétexte à une action militaire. Washington n’a pas fourni d’informations détaillées pour étayer les accusations.

Bien que la France ait un poids important dans l’OTAN et mobilise des soldats en Roumanie dans le cadre des préparatifs de l’alliance pour une éventuelle action russe, Macron a également été très actif dans la recherche du dialogue avec Poutine et s’est entretenu avec lui à plusieurs reprises. dans les dernières semaines. Les deux dirigeants se rencontreront seuls lundi, a expliqué le bureau du président français.

Macron suit la tradition française de s’éloigner des États-Unis en géopolitique, tout en essayant de faire sa propre marque dans cette crise et de défendre les intérêts de l’Europe.

Mais après des semaines de pourparlers dans divers formats diplomatiques n’ayant produit aucune concession majeure de la part de la Russie et des États-Unis, on ne sait pas quel impact ce voyage aura.

Lors d’un appel téléphonique avec le président des États-Unis, Joe BidenMercredi, Macron l’a informé de ses efforts diplomatiques. Lors d’entretiens avec des dirigeants russes et ukrainiens jeudi, le bureau de Macron a déclaré que des moyens avaient été discutés pour « identifier les éléments qui pourraient conduire à une désescalade » et « les conditions d’un équilibre stratégique en Europe, qui devrait permettre la réduction des risques ». sur le terrain et assurer la sécurité sur le continent.

La Russie a rassemblé plus de 100 000 soldats près des frontières nord et est de l’Ukraine, ce qui fait craindre une éventuelle nouvelle invasion, comme cela s’est produit en 2014. La présence de troupes et l’incertitude ont déstabilisé la population ukrainienne et nui à son économie. . Les autorités russes nient qu’une invasion soit prévue.

Ces derniers jours, Poutine, qui doit rencontrer son homologue chinois Xi Jingping à Pékin vendredi avant l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver, a signalé qu’il était apparemment prêt à poursuivre les pourparlers avec Washington et l’OTAN. Certains experts disent que tant que Moscou et l’Occident continuent de parler, il y a lieu d’être prudent.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a également proposé de servir de médiateur dans les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine.

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.