En mars en Italie Serge de Yasmina Reza

CAPRI, 02 OCT – « Serge », le dernier roman de l’auteure française Jasmina Reza, lauréate du prix Malaparte 2021 à Capri, sortira en Italie « début mars », toujours pour Adelphi. best-sellers et pièces de théâtre traduites et jouées dans le monde entier, de Dieu du massacre (porté au cinéma par Roman Polanski dans le film Carnage) à Art, Heureux l’heureux, Belle figure et la dernière Anne-Marie La belle. « Le métier d’écrire ? Je ne me considère pas comme un écrivain – dit-elle – Au contraire, pendant longtemps, quand j’ai dû cocher la case « profession » sur les documents, j’ai toujours choisi la rubrique « autre ». C’est aussi parfois très fatiguant. Je me lève de ma chaise très fatigué. Mais je passe aussi de longues périodes sans rien écrire et je suis tout aussi heureux ». Avec « Serge » elle revient à ses origines familiales juives et, toujours avec sa clé d’ironie cinglante, elle raconte l’affrontement d’une famille juive dans un impossible voyage de mémoire à Auschwitz. « La pandémie ? Non, je ne suis pas en mesure d’écrire à ce sujet – ajoute-t-il – je sais que nous avons changé, mais je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé ». De retour à Capri pour la dixième année consécutive grâce au soutien de Ferrarelle, le Malaparte lui rend hommage pendant trois jours, entre débats, rencontres et projections. Demain à 11 à la Certosa di San Giacomo la cérémonie de remise des prix, où l’auteur lira un discours écrit pour l’occasion. (MANIPULER).
(ANSA)


Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.