Les commissions débattent de l’exploration d’un nouveau pré-sel dans l’arc nord brésilien – Actualités

05/11/2021 – 17:23

MasterMariner/DépôtPhotos

Le public discutera d’un éventuel « pré-sel » à la frontière nord du Brésil

Les commissions des Affaires étrangères et de la Défense nationale ; et Mines et Energie de la Chambre des députés ont tenu une audience publique conjointe ce mercredi (10) pour débattre du potentiel pétrolier de l’arc nord du territoire brésilien.

L’audition se tiendra en plénière 5, juste après la réunion délibérante de la commission des relations étrangères, prévue à 9h00.

Le député Mário Negromonte Jr. (PP-BA), qui a demandé l’audience, a déclaré que le grand potentiel pétrolier des marges continentales africaines et sud-américaines de l’océan Atlantique équatorial est de notoriété publique. « En Afrique : au Ghana, en Côte d’Ivoire, en Sierra Leone et au Libéria ; et en Amérique du Sud : en Guyane, au Suriname et en Guyane française », a-t-il noté.

Réserve d’huile
Selon lui, du côté guyanais, il existe des gisements à seulement 50 km de la frontière avec l’État brésilien d’Amapá, avec plus de 9 milliards de barils équivalent pétrole.

« En termes de comparaison avec notre pré-sel, ces découvertes sont équivalentes au champ Tupi, découvert en 2006, situé perpendiculairement à la côte de l’état de Rio de Janeiro, dans le bassin de Santos », observe le député.

Toujours selon le député, malgré les études réalisées et le leadership en matière de technologie de prospection et les connaissances accumulées, le Brésil n’a pas foré un seul puits d’exploration visant à reproduire le système pétrolier « victoire » des pays voisins.

débatteurs
Présence confirmée à l’audience :
– le directeur général de l’Agence nationale du pétrole, du gaz naturel et des biocarburants (ANP), Rodolfo Henrique de Saboia ;
– Professeur ordinaire à l’Université fédérale du Maranhão et ancien directeur de l’ANP de São Luís (MA), Allan Kardec Duailibe Barros Filho ;
– le directeur général des actifs d’exploration de Petrobras, Rogério Soares Cunha ;
– le coordinateur général des licences environnementales pour les entreprises marines et côtières à l’IBAMA, Alex Garcia de Almeida ; et
– le directeur de TGS Brasil, João Carlos Corrêa.

De la salle de presse – RS

Nihel Béranger

« Accro au café. Fanatique de l'alcool depuis toujours. Expert du voyage typique. Enclin à des accès d'apathie. Pionnier de l'Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.